Assemblée parlementaire de l'OTAN
Facebook
Twitter
Delicious
Google Buzz
diggIt
RSS

Bruxelles, le 22 février 2017 – En marge des réunions de l’Assemblée parlementaires de l’OTAN tenues annuellement à Bruxelles et d’une visite officielle du vice-président américain Mike Pence dans la capitale belge, ce dernier a rencontré le président de l’AP-OTAN, M. Paolo Alli et des membres de la délégation des États-Unis pour discuter de l’importance de la dimension parlementaire dans la relation transatlantique.
Bruxelles/Rome, le 1er février 2017 – Alors que des tirs d’artillerie lourde ont été signalés autour de la ville d’Avdiivka, dans l’est ukrainien, le président de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, Paolo Alli, a appelé à une désescalade urgente de la violence et au respect des accords de cessez-le-feu.
Bruxelles, le 27 janvier 2017 – La commission de la défense et de la sécurité (DSC) de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN a débuté son programme d’activité 2017 par une visite à Washington, D.C. Cette visite annuelle, qui s’est tenue du 20 au 23 janvier, avait été planifiée autour de l’investiture du nouveau président des États-Unis, Donald J. Trump, permettant ainsi à des parlementaires européens et canadiens de sonder leurs homologues états-uniens sur les priorités de la nouvelle administration en matière de défense transatlantique.
Bruxelles/Rome, le 1er janvier 2017 – « La nouvelle année a débuté avec d’odieuses atrocités terroristes à Istanbul. Cet attentat perpétré à l’encontre d’innocents venus célébrer le Nouvel an dans la discothèque Reina contraste vivement avec les efforts déployés par la communauté internationale pour ramener la paix dans cette région troublée. Alors que le monde civilisé fait tout ce qu’il peut pour éviter les victimes civiles, les terroristes internationaux semblent prendre plaisir à infliger indifféremment la peine et la souffrance », a déclaré M. Paolo Alli, président de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN.
Istanbul, le 21 novembre 2016 – Ce lundi, l’Assemblée parlementaire de l’OTAN a préconisé une consolidation des défenses de l’Alliance grâce, entre autres, à des investissements supplémentaires pour développer les capacités militaires, face aux menaces émanant de la Russie, du terrorisme et de l’instabilité au Moyen-Orient.


Partager