Assemblée parlementaire de l'OTAN
AccueilPRESSE2009 Session à Edimbourg12 novembre 2009 - DES PARLEMENTAIRES INTERNATIONAUX DEBATTENT DE QUESTIONS DE SECURITE DE PREMIER PLAN A LA SESSION DE L’ASSEMBLEE PARLEMENTAIRE DE L’OTAN A EDIMBOURG

DES PARLEMENTAIRES INTERNATIONAUX DEBATTENT DE QUESTIONS DE SECURITE DE PREMIER PLAN A LA SESSION DE L’ASSEMBLEE PARLEMENTAIRE DE L’OTAN A EDIMBOURG

Facebook
Twitter
Delicious
Google Buzz
diggIt
RSS

La 55ème Session annuelle de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN s’ouvre demain, vendredi 13 novembre, à Edimbourg.

Plus de 350 parlementaires des 28 pays membres de l’Alliance et de plus de 20 pays non membres – aussi bien la Fédération de Russie, l’Ukraine et la Géorgie que l’Afghanistan, le Pakistan, l’Australie et la Corée du Sud – se réuniront pour examiner et exprimer leurs points de vue et leurs préoccupations sur une série de questions liées à la sécurité.

Les principales discussions se dérouleront au sein des cinq commissions de l’Assemblée (défense et sécurité, politique, économie et sécurité, sciences et technologies, dimension civile de la sécurité) sur la base de rapports préparés par des membres de l’Assemblée et d’exposés présentés par des experts internationaux en matière de sécurité.

Les opérations menées par l’OTAN en Afghanistan figurent au premier plan des préoccupations et les relations avec la Russie seront aussi au cœur des discussions. Les autres questions sont notamment les préparations en vue du nouveau Concept stratégique de l’OTAN, la situation au Pakistan, l’Iran, la piraterie, la cybersécurité, les changements climatiques, la sécurité en matière d’énergie, la prolifération des ADM, le terrorisme, l’énergie nucléaire, les budgets de défense, et la sécurité alimentaire.

A la fin de la session, l’Assemblée se consacrera à six de ces thèmes en formulant des recommandations de politique générale – “résolutions” – lesquelles seront diffusées auprès des parlements et des gouvernements des pays membres de l’OTAN et des pays partenaires. Les sujets seront les suivants : l’engagement durable de l’OTAN envers l’Afghanistan ; le renforcement du régime mondial de non-prolifération nucléaire ; un rapprochement avec le Pakistan ;  la réaffirmation de la politique de la porte ouverte de l’OTAN ; une action globale et concertée pour lutter contre la piraterie au large des côtes de la Somalie ; et surmonter la crise économique mondiale.

Les orateurs invités aux réunions des commissions seront notamment le Général Sir Peter Wall, Commandant en chef des forces terrestres ; la baronne Taylor of Bolton, ministre de la Défense et de la Sécurité internationales ; Bruce Mann, chef du secrétariat des contingences civiles, Cabinet Office ; Ali Ansari, professeur d’histoire iranienne et Paul Wilkinson, professeur de relations internationales et président du Comité consultatif du Centre d’études sur le terrorisme et la violence politique (CSTPV) à l’Université St Andrews ; Jim Sumberg, maître de recherche, Institut d’études sur le développement, Université du Sussex, Brighton.

Les personnes suivantes prendront la parole lors de la séance plénière du mardi 17 novembre : Anders Fogh Rasmussen, Secrétaire Général de l’OTAN, the Rt Hon. David Miliband, secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères et du Commonwealth et membre du Parlement britannique, the Rt Hon. Lord Robertson of Port Ellen, ancien Secrétaire Général de l’OTAN, et James Stavridis, Commandant suprême des forces alliées en Europe.

De plus amples informations sur la session sont disponibles dans le programme pour les médias et sur notre site.

Partager