AP-OTAN & OTAN2030

La contribution de l'Assemblée à l'OTAN 2030 et les recommandations pour le sommet de l'OTAN de 2021


Le 14 juin 2021, les chefs d'État et de gouvernement des pays de l'OTAN se réuniront à Bruxelles pour examiner l'ensemble des défis posés à la sécurité transatlantique et tracer la voie de l'adaptation de l'Alliance au cours de la prochaine décennie. Les 30 dirigeants alliés devraient adopter les propositions formulées dans le cadre de l'initiative OTAN 2030 et lancer une actualisation du concept stratégique de l'OTAN, le principal document d'orientation stratégique de l'Alliance.

Tout au long des années 2020 et 2021, l'AP-OTAN a activement contribué, par ses idées, au processus de réflexion OTAN 2030, notamment lors de réunions avec le groupe d'experts indépendants ainsi qu'avec le secrétaire général de l'OTAN, le secrétaire général délégué et le Conseil de l'Atlantique Nord. L'Assemblée a également soumis des propositions concrètes pour le sommet de l'OTAN.

La déclaration 460 de l'Assemblée, adoptée en novembre 2020, énonce les principales recommandations de l'Assemblée sur la manière d'adapter l'OTAN pour la prochaine décennie. Entre autres, l'Assemblée a appelé à :

  • réaffirmer les fondements démocratiques de l'Alliance
  • renforcer davantage la dissuasion et la défense collectives
  • maintenir une position ferme sur les violations permanentes et inacceptables du droit international et des normes internationales par la Russie, y compris son annexion illégale de la Crimée, tout en gardant la porte ouverte à un dialogue constructif 
  • développer une stratégie transatlantique sur la Chine
  • continuer à faire face à la menace terroriste
  • conférer au Conseil de l'Atlantique Nord et au secrétaire général de l'OTAN une plus grande marge de manœuvre pour traiter les différences qui existent entre Alliés ainsi que les menaces et les défis émergents
  • développer les partenariats, y compris en Asie-Pacifique, et garder la porte de l'Alliance ouverte à de nouveaux membres
  • maintenir les dépenses de défense et les investissements dans les technologies émergentes et perturbatrices afin de préserver l'avance technologique de l'OTAN ; et 
  • reconnaître pleinement l'impact du changement climatique sur la sécurité. 

Le président de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN, Gerald E. Connolly (États-Unis), a développé certaines de ces priorités dans son discours lors de la session de printemps en ligne de l'Assemblée en mai 2021.

L'Assemblée met particulièrement l'accent sur la nécessité de renforcer les fondements démocratiques de l'OTAN, condition préalable essentielle pour préparer l'Alliance à l'évolution de l'environnement de sécurité. Elle a proposé la création, au siège de l'OTAN, d'un centre pour la résilience démocratique qui serait chargé de surveiller les menaces pesant sur la démocratie et, lorsqu’il est sollicité par les Alliés, d’aider ceux-ci à renforcer leur résilience face à ces menaces.  
 

Lire aussi

SEE MORE