Commission politique

Commission politique

La commission travaille actuellement sur les rapports suivants qui seront adoptés à la 64ème session annuelle d'Halifax, Canada.

  1. Projet de rapport général L’instabilité dans le sud présenté par Julio MIRANDA CALHA (Portugal)
  2. Projet de rapport PCNP Les Balkans occidentaux présenté par Raynell ANDREYCHUK (Canada)
  3. Projet de rapport PCTR La sécurité en Asie du Nord-Est présenté par Gerald E. CONNOLLY (États-Unis)

Membres de la commission
Directeur de la commission : Steffen SACHS

La commission politique traite de toutes les questions politiques liées à la sécurité de l’OTAN, des pays membres et des pays partenaires.

La commission politique (PC) se compose de deux sous-commissions: la sous-commission sur les partenariats de l’OTAN (PCNP) et la sous-commission sur les relations transatlantiques (PCTR)

Les domaines de compétence de la commission politique englobent :

  1. Le rôle actuel et futur de l’Alliance dans la sécurité euro-atlantique;
  2. tous les aspects politiques et diplomatiques de l’adaptation de l’OTAN à l’évolution de l’environnement international de sécurité;
  3. les aspects politiques des relations entre l’Amérique du Nord et l’Europe;
  4. les partenariats existants et l’évolution des partenariats de l’Alliance, y compris les programmes OTAN tels que le CPEA/PPP, l’Initiative de coopération d’Istanbul (ICI), et les partenaires mondiaux ainsi que les partenariats spécifiques avec l’Ukraine et la Géorgie, et avec la Russie;
  5. tous les aspects politiques des relations que l’OTAN entretient et développe avec des organisations internationales, notamment l’Union européenne et les Nations unies;
  6. la poursuite de l’élargissement de l’Alliance et les programmes de préparation des pays candidats à leur possible adhésion (dont le MAP);
  7. tous les aspects politiques et diplomatiques relatifs aux menaces sécuritaires nouvelles ou émergentes auxquelles sont confrontés les Alliés et les Partenaires, y compris la prolifération des armes de destruction massive, les groupes terroristes agissant à l’échelle internationale, les États faillis ou en déliquescence et les États au « comportement préoccupant »;
  8. le rôle de l’OTAN en tant qu’organisation politique dans le renforcement des programmes de désarmement, de maîtrise des armements et de non-prolifération;
  9. les débats et discussions politiques sur les moyens de la défense alliée, y compris le rôle des systèmes défensifs et des armes nucléaires;
  10. le renforcement de la sensibilisation à la dimension du genre dans tous les aspects de la sécurité internationale.