2021 - PROJET DE RAPPORT RÉVISÉ - UNE DÉCENNIE APRÈS LES SOULÈVEMENTS ARABES : ESPOIRS ET DÉSILLUSIONS DÉMOCRATIQUES

Anissa KHEDHER (France)

13 août 2021

Les soulèvements qu’ont connus les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord en 2011-2012 ont suscité dès leur déclenchement des attentes importantes sur la démocratisation des sociétés de la région et un plus grand respect des droits fondamentaux des populations. Une décennie après les révolutions arabes, des avancées – diverses selon les pays et souvent timides – peuvent être portées à leur crédit. Les pays les plus stables sont ceux qui ont su entendre les revendications de leurs sociétés.

Néanmoins, tous les espoirs qu’avaient générés les soulèvements de 2011-2012 n’ont pas été concrétisés. Depuis 2013, à l’exception de la Tunisie, dans de nombreux domaines, les reculs démocratiques se multiplient. De plus, la pandémie de Covid-19 accentue les défis, met en lumière l’inefficacité de certains régimes tout en renforçant leurs tendances autoritaires et répressives. 

Les frustrations à l’origine des soulèvements demeurent donc vives. Elles s’expriment à nouveau depuis 2019 dans plusieurs pays à travers des contestations populaires qui montrent que le processus de transformation et de libéralisation des sociétés de la région, déclenché il y a dix ans, se poursuit. Il est à la fois le signal et la conséquence d’une tendance de fond, celle d’une mondialisation porteuse de changements structurants auxquels ont réagi et réagissent encore les sociétés du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

Ce projet de rapport sera presenté et examiné par la commission sur la démocratie et la sécurité (CDS) en vue de son adoption lors de la session annuelle de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN.


Lire aussi

SEE MORE