2021 - PROJET DE RAPPORT RÉVISÉ - LES ENJEUX DE SÉCURITÉ DANS LE GRAND NORD

Jean-Charles LARSONNEUR (France)

13 septembre 2021

La fonte de la glace de l’Arctique élargit l’accès aux voies de transit en surface ainsi qu’aux ressources présentes sous la surface, ce qui pourrait avoir des effets considérables sur le commerce mondial et les marchés des matières premières. Cet accès élargi à l'Arctique suscite donc une attention accrue à l’égard de cette région, tant de la part des États arctiques que d’États non arctiques. 

Cependant, certains investissements ou visions concurrentes sur l'avenir de l'Arctique risquent de faire basculer sa réputation d'après-guerre froide, celle d’une région connue pour sa coopération pacifique, à celle d’une zone où s’attise la rivalité entre grandes puissances. Deux facteurs principaux sont à l'origine de cette nouvelle réalité : un fossé politique grandissant entre les Alliés et la Russie dans la zone euro atlantique ; et l'effort croissant d’États non arctiques, dont la Chine, pour revendiquer un intérêt futur dans l'Arctique du XXIe siècle.

La croissance des activités économiques dans la région est suivie de près par des investissements militaires destinés à protéger les nouveaux intérêts comme les intérêts de longue date. Les derniers investissements militaires russes ont été les plus substantiels, le pays étant de plus en plus exposé sur sa rive nord. La Chine y cherche également les moyens d'étendre son empreinte économique et sa recherche scientifique. Des experts considèrent que ces investissements pourraient préparer le terrain pour une éventuelle présence militaire.

Les Alliés prennent certaines mesures pour adapter leurs capacités à la défense des intérêts actuels, et potentiellement futurs, dans le Grand Nord. L'une des principales préoccupations communes réside dans le maintien de la liberté de navigation des Alliés, car les voies maritimes arctiques continueront de prendre une importance stratégique croissante. La révision à venir du concept stratégique offre aux Alliés l’opportunité d’une réflexion approfondie sur l'approche de l'OTAN à l'égard de l'Arctique, région qui évolue rapidement.

Le présent projet de rapport examine la pertinence stratégique croissante de l'Arctique du XXIe siècle et l'impact que l'attention accrue portée à la région pourrait avoir sur l'environnement de sécurité international en général, et sur le flanc Nord de l'Alliance en particulier. 

Ce projet de rapport sera présenté et examiné par la commission de la défense et de la sécurité  en vue de son adoption lors de la session annuelle de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN.