2021 - RAPPORT - RENFORCER LA COOPÉRATION SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE DE L’OTAN AVEC LES PARTENAIRES ASIATIQUES

Nusrat GHANI (Royaume-Uni)

14 octobre 2021

Ce rapport a été adopté par la commission des sciences et des technologies (STC) à la session annuelle de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN à Lisbonne.

 

L’OTAN n’a cessé d’encourager sa coopération avec les pays situés en dehors du périmètre géographique de l’Alliance. Elle noue, grâce à une série de programmes et d’initiatives, des collaborations bilatérales et multilatérales avec des pays qui partagent les mêmes valeurs et intérêts que l’Alliance. La coopération scientifique et technologique fait partie intégrante de cet engagement. Consciente des changements de l’environnement sécuritaire dans la région Asie-Pacifique – dus à la fois à la montée en puissance de la Chine et au rôle stratégique croissant des technologies émergentes et de rupture (TE/TR)–, l’Alliance s’emploie activement à resserrer ses liens avec ses partenaires de la région.

Bien que la coopération scientifique et technologique (S&T) soit de manière générale un volet important des partenariats noués par l’OTAN, le présent rapport conclut que la dimension S&T de la collaboration avec ses partenaires asiatiques, est une facette insuffisamment explorée de cette relation pourtant mutuellement bénéfique. Le Japon et la République de Corée représentent des leaders mondiaux dans plusieurs secteurs technologiques notables et, plus globalement, s’érigent en grandes puissances dans le domaine des sciences et des technologies.

Le présent rapport expose les avantages comparatifs que possèdent les partenaires de l’OTAN dans le domaine des technologies à double usage ainsi que différentes possibilités d’amélioration de la coopération. La rapporteure est consciente que l’approfondissement et l’élargissement de la coopération dans le domaine scientifique et technologique dépendront du degré d’utilisation, par les pays partenaires, du vaste réseau de connaissances scientifiques et technologiques de l’OTAN.

Elle salue par conséquent la décision récente du Comité OTAN pour la science et la technologie (STB) d’octroyer au Japon le statut de partenaire du programme « nouvelles opportunités » (EOP) et suggère que le STB envisage de convier d’autres pays à devenir partenaire EOP s’ils le souhaitent.

 


Lire aussi

SEE MORE