2021 - AVANT-PROJET DE RAPPORT - RENFORCER LA COOPÉRATION SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE AVEC LES PARTENAIRES ASIATIQUES

Nusrat GHANI (Royaume-Uni)

19 avril 2021

L’OTAN n’a cessé d’intensifier sa coopération avec les pays situés en dehors du périmètre géographique de l’Alliance. Elle noue, grâce à une série de programmes et d’initiatives, des collaborations bilatérales avec des pays qui, bien qu’extérieurs aux cadres de partenariat régional de l’Organisation, partagent les mêmes valeurs et intérêts que l’Alliance. Cet avant-projet de rapport montre que la coopération scientifique et technologique fait partie intégrante des relations de l’OTAN avec ses partenaires. On y voit également que le Japon et la République de Corée sont des leaders mondiaux dans plusieurs technologies émergentes et de rupture – entre autres – et, plus généralement, de grandes puissances dans le domaine des sciences et des technologies. 

Cet avant-projet de rapport fournit une étude comparative des atouts des partenaires asiatiques de l’OTAN en matière scientifique et technologique, en particulier ceux du Japon et de la République de Corée dans les technologies à double usage. Consciente des changements intervenant dans les domaines sécuritaire et technologique, l’Alliance renforce actuellement sa coopération scientifique et technologique avec ses partenaires de la région Asie-Pacifique.

Toutefois, en dépit du renforcement de cette coopération, la conclusion de la rapporteure est qu’il s’agit d’un volet sous-exploité des relations de l’OTAN avec ses partenaires asiatiques.

La rapporteure salue la décision récente du Comité OTAN pour la science et la technologie (STB) d’octroyer au Japon le statut de partenaire du programme « nouvelles opportunités » (EOP). Elle reconnaît que l’approfondissement et l’élargissement de la coopération dans le domaine scientifique et technologique dépendront du degré d’utilisation, par les pays partenaires, du vaste réseau de connaissances scientifiques et technologiques de l’OTAN. Pour préserver une avance technologique en adoptant une approche progressive, le STB pourrait envisager de convier d’autres pays à devenir partenaire EOP.
 
 


Lire aussi

SEE MORE