2020 - MONTÉE EN PUISSANCE DE LA CHINE : IMPLICATIONS POUR LA SÉCURITÉ MONDIALE ET EURO-ATLANTIQUE

Gerald E. CONNOLLY (États-Unis)

18 juin 2020

La rapide montée en puissance de la République populaire de Chine (ci-après « Chine » ou « RPC ») enregistrée au cours de la dernière partie du 20e siècle et des premières décennies du XXIe siècle représente un tournant paradigmatique dans les affaires mondiales, comparable par sa portée à l’effondrement de l’Union soviétique.

Une confrontation entre la Chine et la communauté euro-atlantique n’est ni souhaitable ni inéluctable, mais un échec de l’OTAN à prendre en compte ce pays et à gérer les défis qui en émanent pourrait, avec le temps, multiplier les risques d’une telle confrontation. De fait, il serait peu judicieux de la part des nations et des institutions euro-atlantiques de reporter encore la révision de leurs stratégies et de leurs capacités à la lumière des profonds changements induits de la tendance, toujours plus marquée, à l’affirmation de soi qu’affiche le pays le plus peuplé de la planète. D’autant que ce pays arrive de surcroît en deuxième position pour ce qui est de la puissance économique et des dépenses de défense et s’avance de plus en plus sur la scène technologique mondiale, guidé par une idéologie et une stratégie qui rejettent les valeurs démocratiques libérales.

Comme l’a déclaré le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, lors du lancement de l’initiative OTAN 2030, en juin 2020, « la montée en puissance de la Chine bouleverse fondamentalement l’équilibre mondial de la puissance, accélère la course à la suprématie économique et technologique, aggrave la menace planant sur les sociétés démocratiques et les libertés individuelles et exacerbe la rivalité avec nos valeurs et notre mode de vie ».

L’ascension de la Chine aura inévitablement – et a déjà – des répercussions sur la sécurité euro-atlantique. [...]