2021 - AVANT-PROJET DE RAPPORT GÉNÉRAL -RELEVER LES DÉFIS GÉOPOLITIQUES ET IDÉOLOGIQUES LANCÉS PAR LA RUSSIE

Brendan BOYLE (États-Unis)

30 avril 2021

Les relations entre la Russie et l’Occident se trouvent actuellement au plus bas depuis la fin de l’époque soviétique et la perspective de les voir reprendre est plutôt sombre. La double approche prudente de l’OTAN à l’égard de la Russie devrait être réaffirmée dans le nouveau concept stratégique, pour autant que les Alliés acceptent de renouveler ce dernier. Cependant, le temps est venu pour les Alliés de débattre franchement et en profondeur des véritables tenants et aboutissants de la relation entre l’OTAN et la Russie dans les dix prochaines années.

Le présent avant-projet de rapport fait le point sur le défi stratégique que représente la Russie pour l’OTAN et ses principaux partenaires, autant sur le plan militaire que dans des domaines non cinétiques. Il fait remarquer que, en particulier depuis l’invasion de l’Ukraine en 2014, le régime de Vladimir Poutine s’est orienté de manière bien plus idéologique, ce qui a de nettes répercussions dans le domaine de la politique étrangère et limite fortement la possibilité d’un rapprochement authentique et durable entre la Russie et la communauté transatlantique. Le rapporteur alerte sur le fait qu’il ne serait guère surprenant d’assister à une résurgence de l’aventurisme militaire russe à court et moyen termes.

Le rapporteur revient également sur l’alignement stratégique de plus en plus important entre la Russie et la Chine et exhorte la communauté euro-atlantique à faire preuve de cohérence et d’engagement en faveur d’un ordre fondé sur des règles à la fois dans ses relations avec Moscou et avec Pékin.

Cet avant-projet propose une vision globale des activités de déstabilisation de la Russie dans son voisinage immédiat et dans la région MOAN élargie. Le rapporteur invite instamment les Alliés à accroître leur soutien en faveur de l’intégration euro-atlantique de la Géorgie et de l’Ukraine et de leur transformation en véritables modèles de réussite.

Le document s’attarde également sur la nature de plus en plus répressive du régime sur le plan intérieur, et préconise la poursuite de la politique de sanctions, sauf si Moscou revient sur son comportement déstabilisateur et sur ses violations des droits humains.

En conclusion, cet avant-projet propose tout une série de recommandations visant à rassurer les Alliés face aux menaces militaires et hybrides posées par la Russie. Les Alliés doivent vraiment faire preuve de réalisme quant aux perspectives de dialogue avec le régime actuel, en plus de préserver les canaux de communication pour prévenir toute escalade fortuite.

Cet avant-projet de rapport général sera examiné par la commission politique (PC) lors de la session de printemps de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN.

 


Lire aussi

SEE MORE