2022 – BALKANS OCCIDENTAUX : LA GUERRE MENÉE PAR LA RUSSIE CONTRE L’UKRAINE ET LES DÉFIS PERSISTANTS DANS LA RÉGION

Michal SZCZERBA (Pologne) - AVANT-PROJET DE RAPPORT

25 avril 2022

Les pays des Balkans occidentaux ont progressé sur la voie de la transition économique et politique. Deux des pays de la région sont désormais membres de l’UE et quatre ont adhéré à l’OTAN. Mais la transition de la région reste incomplète et il y a des signes de régression, dont se sont alarmés les Alliés. La lassitude à l’égard de l’élargissement de l’Union européenne avait précédemment assombri les perspectives d’une intégration rapide de la région dans cette Union, de même qu’elle y avait affaibli la motivation à mener des réformes difficiles et à s’attaquer au problème des tensions sociétales toujours présentes dans plusieurs pays. Mais face à cette incapacité à aller de l’avant, la position de ceux qui voulaient engager la région sur des voies moins propices à la stabilité, à la transition démocratique et à la bonne gouvernance, s’est renforcée. 

Ce n’est pas un hasard si l’influence de la Russie et de la Chine a grandi dans la région. Cette situation est devenue à son tour une source de préoccupation croissante, en Europe comme aux États-Unis, et un changement d’approche est apparu ces deux dernières années, avec un recentrage de l’attention sur la région. Cela a induit une détermination nouvelle à aider la région à résoudre toute une série de problèmes urgents, responsables de l’instabilité et des tensions politiques actuelles. Mais certaines de ces fractures − ethnique, nationale, confessionnelle et politique − sont profondément enracinées et exploitées par des forces politiques qui ne partagent pas ces objectifs d’intégration et de démocratie. 

La guerre menée par la Russie en Ukraine vient s’ajouter à ces préoccupations. La Russie a longtemps considéré cette partie du monde comme le talon d’Achille de l’Occident et elle s’est mise à exploiter ces fragilités à son propre avantage. Et de fait, la manière dont certains pays des Balkans occidentaux considèrent la Russie expliquent certaines des fissures profondes qui fragilisent la région. La Russie est un important fournisseur d’énergie pour les Balkans occidentaux et Moscou n’a jamais hésité à exploiter cette dépendance à des fins politiques et diplomatiques. Désormais, une grande incertitude pèse sur le rôle que la Russie jouera dans la région compte tenu de la guerre brutale qu’elle mène contre les villes et les civils ukrainiens et des sévères sanctions internationales prononcées à son encontre. Certes, cette situation peut être l’occasion d’une clarification pour les Balkans occidentaux, mais c’est aussi une période de très grands risques et de regains de tension.


Lire aussi

SEE MORE