2022 - INVASION DE L’UKRAINE PAR LA RUSSIE : IMPLICATIONS POUR LA DEFENSE COLLECTIVE DES ALLIES ET IMPERATIFS POUR LE NOUVEAU CONCEPT STRATEGIQUE

Cédric PERRIN (France) - AVANT-PROJET DE RAPPORT GENERAL

19 mai 2022

L’invasion non provoquée et illégale de l’Ukraine démontre que, non contente de menacer la sécurité et la stabilité européennes, la Russie les compromet activement. Cependant, la Russie n’est pas le seul problème auquel soit confrontée la sécurité euro-atlantique, ce qui complique une riposte à plus long terme aux offensives incontrôlées que Moscou mène contre un ordre international fondé sur des règles. Les Alliés constatent qu’ils entrent dans une ère de concurrence stratégique mondiale avec des « puissances autoritaristes et décidées à s’imposer ». Les conséquences de la montée en puissance de la Chine pour leurs intérêts, jusque-là reléguées à la périphérie, occupent désormais une position plus importante dans l’ordre du jour. Le terrorisme reste le premier des défis asymétriques permanents. Les menaces cybernétiques, mais aussi les menaces hybrides et spatiales comme celles qui découlent des manipulations de l’information sont démultipliées par l’arrivée de technologies de rupture. Les rapides progrès accomplis dans le domaine des armes de destruction massive – et singulièrement des armes nucléaires – sont eux aussi démultipliés par l’érosion parallèle des structures traditionnellement vouées à la maîtrise des armements. Dernier point, tout aussi important que les précédents, cette évolution accélérée se produit dans le contexte d’un changement climatique reconnu par les Alliés comme un « multiplicateur des menaces » pesant sur leurs intérêts sécuritaires.

L’élaboration d’un nouveau concept stratégique à adopter lors du sommet de Madrid en juin est l’occasion pour les Alliés de manifester leur volonté commune de défendre un ensemble de valeurs et de principes partagés au moment où la perspective d’une nouvelle intensification des menaces et de la rivalité stratégique se profile dans tous les secteurs. Face à une situation sécuritaire plus tendue en Europe et à une complexité accrue à l’échelle planétaire, les Alliés auront besoin d’un concept stratégique solide, tourné vers l’avenir et capable de démontrer leur détermination collective à protéger leurs territoires, leurs intérêts et leurs valeurs communes. Il est nécessaire pour y parvenir de maintenir les trois tâches fondamentales que sont la défense collective, la gestion des crises et la sécurité coopérative. S’il est essentiel de maintenir les trois tâches essentielles que sont la défense collective, la gestion des crises et la sécurité coopérative pour atteindre cet objectif, la défense collective doit être considérablement renforcée et devenir clairement primus inter pares.

Avant l’invasion, la contribution de l’Assemblée au processus de consultation autour du concept stratégique soulignait la nécessité de veiller à ce que l’Alliance se concentre davantage sur la défense et la sécurité collectives ; le présent avant-projet de rapport, comme les résolutions adoptées depuis le début du conflit russo-ukrainien, relaie et amplifie cet appel. Les parlements des pays alliés ont un rôle primordial à jouer dans le financement et la conservation des grandes adaptations auxquelles l’Alliance doit consentir pour relever les défis sécuritaires liés à une situation internationale complexe. 
 


Lire aussi

SEE MORE