2022 - RENFORCER LA RÉSILIENCE DE L’ALLIANCE EN MATIÈRE DE SCIENCES ET DE TECHNOLOGIES

Nusrat GHANI (Royaume-Uni) - AVANT-PROJET DE RAPPORT GÉNÉRAL

10 mai 2022

L’innovation est fondamentale pour la dissuasion et la défense de l’OTAN. Or, plus que jamais, le maintien d’un niveau de compétitivité en matière de recherche et développement (R&D) sera déterminant si l’OTAN compte dominer les futurs domaines de combat.

Le circuit d’innovation de l’OTAN doit pouvoir s’adapter à des environnements de sécurité en mutation rapide ; les pays concurrents consacrent des ressources considérables et utilisent des moyens illicites pour remettre en cause les avancées de l’OTAN et des pays partageant les mêmes valeurs. Les écosystèmes de l’innovation ont également évolué. Aujourd’hui, ils sont principalement sous le contrôle d’entreprises privées et d’instituts de recherche indépendants plutôt que sous celui des gouvernements.

Cet avant-projet de rapport recense les défis que le circuit d’innovation de l’OTAN doit relever. Il s’agit notamment de menaces d’adversaires, plus particulièrement la République populaire de Chine (RPC) et la Russie. Ce document traite essentiellement des risques liés à l’espionnage économique et scientifique et de la nécessité de protéger les ressources essentielles au développement des technologies émergentes et technologies de rupture (TE/TR). Ce rapport fait également ressortir que les tentatives des concurrents de remettre en cause les normes et les standards posent un problème de plus qui exige une attention pressante.

La rapporteure donne un bref aperçu des efforts visant à renforcer la résilience scientifique et technologique de l’Alliance. Ce projet de rapport se termine par plusieurs recommandations quant à la manière de rendre les activités scientifiques et technologiques de l’OTAN plus résilientes. Il s’agit notamment de maintenir la longueur d’avance technologique de l’OTAN en augmentant les investissements et la coopération autour des technologies critiques, de renforcer et de consolider les processus de numérisation de l’OTAN, et de raffermir la compréhension commune des normes éthiques applicables à ces technologies. 
 


Lire aussi

SEE MORE