2024 - L’OTAN ET L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : ENTRE DÉFIS ET OPPORTUNITÉS

SVEN CLEMENT (Luxembourg) - AVANT-PROJET DE RAPPORT SPÉCIAL

26 avril 2024

L’intelligence artificielle (IA) est vouée à faire évoluer rapidement les modes de vie et de travail, mais aussi les formes de guerre. De nombreux experts pensent que l’intégration de l’IA dans les systèmes militaires pourrait révolutionner la guerre. Les usages potentiels dans le domaine militaire sont très vastes et promettent des avancées en termes de prise de décision, de développement de systèmes autonomes et de gestion du rôle des soldats. Toutefois, le processus d’intégration de l’IA dans les forces armées reste complexe : les processus d’acquisition nécessitent des ajustements, l’interopérabilité entre les armées ne va pas de soi et la perspective d’armes basées sur l’IA soulève d’importantes questions éthiques et juridiques.

Néanmoins, il est certain que l’intelligence artificielle sera adoptée à large échelle. Plusieurs pays et organisations internationales déploient d’ores et déjà des efforts pour en saisir les opportunités et relever les défis qui lui sont associés en adoptant des stratégies et des cadres réglementaires. Cet avant-projet de rapport fait le point sur les efforts actuels de l’OTAN et des Alliés, ainsi que d’acteurs externes tels que la Chine et la Russie, pour intégrer l’IA dans leurs forces armées. En raison du double usage inhérent à de nombreuses applications de l’IA et du fait que l’innovation est principalement portée par des entités non militaires, cet état des lieux couvre à la fois les activités civiles et militaires.

Pour parvenir à relever les défis et à saisir les opportunités de ce processus, l’Alliance et les parlementaires de l’OTAN devraient : mieux faire connaître le rôle de l’IA afin de renforcer sa légitimité et l’acceptation d’investissements plus massifs tout en tenant compte du double usage de cette technologie ; mener des discussions approfondies afin de trouver un équilibre entre les considérations politiques et militaires ; s’efforcer d’élaborer des documents et activités stratégiques actualisés et cohérents ; soutenir les efforts actuels destinés à créer un écosystème d’innovation pour mettre l’IA à la disposition des forces armées ; améliorer la coopération avec l’UE et d’autres partenaires ; poursuivre l’élaboration de normes pour une utilisation éthique de l’IA ; et s’engager avec les acteurs externes afin de développer des normes consensuelles universelles. 


Lire aussi

SEE MORE