2020 - DÉFIS MAJEURS POUR LE MAINTIEN DE LA PAIX ET DE LA SÉCURITÉ DANS LES BALKANS OCCIDENTAUX

Jean-Charles LARSONNEUR (France)

11 août 2020

Il y a deux décennies prenait fin une période de recours à la force à grande échelle visant à modifier la réalité politique sur les territoire des Balkans occidentaux. Depuis, bien des choses ont été accomplies. . La majorité des pays de l’ex-Yougoslavie ont à présent clairement pris leur place dans les structures euro-atlantiques. À l’exception de la Serbie, la région ne compte que des pays membres de l’Alliance – le dernier à la rejoindre étant la Macédoine du Nord, cette année - ou des pays aspirants. Dans le même temps, la paix et la stabilité des zones où demeurent des tensions persistantes sont activement garanties par l’OTAN, en coopération avec d’autres partenaires, tels par exemple l’Union européenne en Bosnie-Herzégovine dans le cadre de l’opération Althea. À ce jour, chaque pays de la région est également soit un membre de l’Union européenne soit un pays aspirant à le devenir. Par ailleurs, la région est entourée de pays membres des deux institutions, qui cimentent la région avec des institutions et des liens économiques, politiques et sécuritaires servant de fondement aux normes démocratiques qui garantissent la stabilité et la prospérité dans la zone au sens large. Bien que certaines barrières à l’entrée soient plus hautes que d’autres, dans l’ensemble la région envisage incontestablement son avenir au sein de la communauté euro-atlantique.