Déclaration du président de l'AP-OTAN sur la situation en Afghanistan

20 août 2021

Le président de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN (AP-OTAN), Gerald E. Connolly (États-Unis), a publié la déclaration suivante sur la situation en Afghanistan :  

« Je suis profondément inquiet et attristé par les récents évènements en Afghanistan et notamment par la crise humanitaire qui en découle après l'effondrement du gouvernement.   

En cette période critique, les Alliés doivent continuer à faciliter l'évacuation en toute sécurité du personnel diplomatique et militaire ainsi que de nos partenaires afghans qui courent de grands risques, notamment les interprètes, les journalistes et les agents contractuels des ONG. Les forces alliées, l'OTAN et nos partenaires internationaux travaillent d’arrache-pied pour atteindre cet objectif, notamment en sécurisant l'aéroport international de Kaboul.   

Nous ne pouvons pas abandonner ces Afghans qui nous ont soutenus de nombreuses années durant. Je suis à l’origine d’une proposition de loi au Congrès des États-Unis, visant à accélérer l'évacuation et la réinstallation de nos partenaires afghans et je sais que nombreux sont mes collègues de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN qui sont activement impliqués dans le même type de démarches.   

À l'avenir, nos pays devront parler d'une seule voix et user de tous les moyens diplomatiques à notre disposition pour faire pression sur les talibans, les tenir responsables de leurs actes et soutenir un règlement politique inclusif qui respecte les droits, les libertés et la dignité dont tous les Afghans jouissent depuis deux décennies - hommes, femmes, enfants et minorités.   

Nos efforts se concentrent à juste titre sur la gestion de la crise humanitaire immédiate.  

Toutefois, notre engagement se révèle riche d'enseignements que l'Alliance doit, à terme, considérer d'un œil critique. Au cours des deux dernières décennies, l’engagement sans faille de nos valeureux soldats, hommes comme femmes, a permis d'atteindre l'objectif consistant à éradiquer la menace terroriste internationale émanant de l'Afghanistan. Nous devons désormais garantir que l'OTAN s'adapte pour défendre nos populations face à la menace terroriste protéiforme aujourd'hui comme demain. Face à cet important défi, l'Assemblée parlementaire de l'OTAN jouera pleinement son rôle ». 

Lire aussi

SEE MORE