Des parlementaires alliés et ukrainiens discutent avec le secrétaire général de l’OTAN et d’autres hauts responsables d’un accroissement de l’aide à l’Ukraine

23 janvier 2023

Photos


« Nous sommes à un tournant décisif de la guerre », a souligné Joëlle Garriaud-Maylam (France), présidente de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN), dès l’ouverture de la réunion – la première de cette année – du Conseil interparlementaire OTAN-Ukraine (UNIC), qui rassemble les parlementaires de la Verkhovna Rada et leurs homologues des pays alliés.

Les participants à la réunion (26 parlementaires alliés et 6 ukrainiens) ont discuté de la guerre criminelle déclenchée par la Russie et de l’aide fournie à l’Ukraine par l’OTAN et ses membres. Au nombre de leurs interlocuteurs figuraient le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, et quatre secrétaires généraux adjoints, ainsi que plusieurs représentants permanents auprès de l’Organisation. La réunion a eu lieu quelques jours à peine après celle du Groupe de contact sur la défense de l’Ukraine à Ramstein, où ont été pris de nouveaux engagements quant à la fourniture d’une assistance militaire.

Mme Garriaud-Maylam a précisé : « La présente réunion nous offre l’occasion de réaffirmer le soutien sans faille de l’Assemblée à l’Ukraine, à son indépendance, sa souveraineté territoriale, sa démocratie et son droit de décider de son propre avenir. »

Dans une déclaration conjointe, les coprésidents de l’UNIC – Oleksandr Korniyenko, premier vice-président de la Verkhovna Rada, et Michał Szczerba (Pologne), vice-président de l’Assemblée – ont indiqué : « Les membres de l’AP-OTAN restent unis dans leur condamnation sans réserve des atrocités perpétrées par la Russie, affichent leur solidarité sans faille envers leurs collègues de la Verkhovna Rada et continueront d’apporter un soutien indéfectible à l’Ukraine aussi longtemps qu’il le faudra pour que ce pays l’emporte. »

M. Szczerba a salué la réponse alliée à la guerre provoquée par Moscou : « Nous restons unanimes à condamner les atrocités russes et à soutenir indéfectiblement l’Ukraine. Il est particulièrement vital de poursuivre et d’accélérer la fourniture et le maintien en fonctionnement de matériel militaire perfectionné et, singulièrement, de systèmes de défense aérienne et de systèmes antinavires, de véhicules blindés – dont des chars de bataille – et d’autant d’obus d’artillerie de tous calibres que possible. Nous nous tiendrons au côté de l’Ukraine aussi longtemps qu’il le faudra. »

Depuis le 24 février 2022, l’OTAN et ses pays membres apportent sans discontinuer à l’Ukraine un soutien d’une ampleur sans précédent sous la forme, notamment, de matériel militaire estimé à plusieurs milliards d’euros. Au sommet de Madrid de 2022, les dirigeants des pays alliés ont marqué leur accord sur de nouvelles mesures d’aide de la part de l’Organisation : élaboration d’un Paquet d’assistance global amélioré, formation en vue du passage à l’utilisation des équipements modernes de l’OTAN, interopérabilité avec les forces alliées et administration plus efficace des secteurs de la défense et de la sécurité.

À ce stade décisif de la guerre, il n’en est pas moins indispensable que les parlementaires de l’Assemblée et de la Verkhovna Rada pressent l’OTAN et ses pays membres d’accroître leur aide. « Je suis favorable à l’idée d’exclure la Fédération de Russie du Conseil de sécurité de l’ONU jusqu’à ce que Moscou se conforme pleinement et de manière crédible aux règles du droit international », a souligné M. Szczerba.

« Notre détermination est inébranlable. Nous sommes et serons à vos côtés aussi longtemps qu’il le faudra pour que vous triomphiez », a renchéri Mme Garriaud-Maylam, qui a invité ses collègues à se montrer à la hauteur de l’instant présent : « Jamais au cours de notre histoire récente notre responsabilité individuelle et collective n’a été aussi grande, ni l’enjeu aussi crucial. » 

M. Korniyenko s’est félicité des décisions arrêtées à la dernière réunion de Ramstein en ce qui concerne la poursuite des livraisons d’armes. « Nos partenaires doivent poursuivre et accélérer la fourniture et le maintien en fonctionnement de matériel militaire perfectionné. Plus spécialement, les systèmes de défense aérienne et les systèmes antinavires, de même que l’artillerie et les véhicules blindés – dont les chars de bataille –, revêtent une importance critique », a-t-il ajouté.

Le chef de la délégation de l’Ukraine auprès de l’Assemblée, Yehor Tcherniev, a insisté sur l’urgence de la situation : « Celui qui sera le plus rapide à se doter de réserves et de moyens de frappe aura l’initiative stratégique au printemps et en été. Aussi, chaque jour de retard dans les livraisons d’armes peut-il entraîner de graves conséquences. Il faut faire vite. »

Les co-présidents de l’UNIC ont instamment demandé à Moscou « de mettre un terme immédiat à cette guerre irresponsable et de se retirer de l’ensemble du territoire souverain de l’Ukraine ». Ils ont aussi invité leurs collègues à maintenir et à durcir les sanctions massives et pénalisantes qui visent la Russie et prié l’Union européenne d’adopter promptement son dixième paquet de sanctions contre ce pays et d’en étendre l’application au Bélarus et à l’Iran.

Les membres de l’UNIC ont été unanimes à dire que la Russie et ses complices devraient assumer la responsabilité de leurs crimes.  Mme Garriaud-Maylam a déclaré à ce propos : « Il faudra que la Russie rende des comptes pour tous ses crimes – crimes de guerre, crimes contre l’humanité et actes génocidaires potentiels – devant la justice internationale. » 

À sa session annuelle de 2022, à Madrid, l’Assemblée s’était une nouvelle fois prononcée pour la création d’un tribunal international spécial chargé de juger les crimes d’agression. Elle avait par ailleurs estimé que le régime en place à Moscou se comportait en régime terroriste.

 M. Korniyenko a évoqué le plan de paix de M. Zelenski et s’est joint à l’appel de ce dernier en faveur d’un sommet de la paix mondiale qui aurait pour objectif d’instaurer en Ukraine une paix juste placée sous le signe de l’autodétermination. Il a en outre souligné combien il était important d’étendre à d’autres ports ukrainiens l’Initiative céréalière de la mer Noire, qui donne des résultats probants.

Les membres de l’UNIC ont également discuté des suites à donner à l’appel de l’Assemblée invitant les Alliés à convenir des prochaines étapes dans la perspective d’une intégration de l’Ukraine à l’OTAN. L’Assemblée a clairement indiqué qu’elle soutiendrait fermement les autorités de Kiev dans cette voie, laquelle a été choisie par le peuple ukrainien et est inscrite dans la Constitution du pays. 

Au cours de la réunion, Audronius Azubalis (Lituanie), a été élu co-président de l’UNIC, succédant ainsi à M. Szczerba.

Lire aussi

SEE MORE