Gerald E. Connolly : « Le nouveau renforcement militaire de la Russie près de la frontière avec l'Ukraine est irresponsable et provocateur »

18 novembre 2021

Suite à de récentes informations faisant état du nouveau renforcement militaire opéré par la Fédération de Russie à proximité de la frontière avec l'Ukraine, le président de l'AP-OTAN, Gerald E. Connolly (États-Unis), a publié la déclaration suivante : 

« J'ai suivi avec grande inquiétude les récents rapports sur le nouveau renforcement militaire irresponsable et provocateur de la Russie près des frontières ukrainiennes. 

Au printemps dernier, Moscou avait déjà procédé à son plus grand rassemblement de troupes depuis son annexion forcée et illégale de la Crimée. La plupart de ces forces prêtes au combat ne sont jamais reparties. Aujourd'hui, la Russie semble à nouveau mobiliser un nombre massif de soldats pour intimider et menacer l'Ukraine.

Le Kremlin se doit d'éviter toute nouvelle provocation ou action agressive, qui menacerait la sécurité euro-atlantique. 

Un retour à un comportement responsable et à une approche diplomatique de la part de la Fédération de Russie représente le seul moyen de désamorcer et de réduire les tensions. Moscou doit également faire montre d'une transparence totale dans les mouvements de ses troupes.

Notre Assemblée est pleinement solidaire de l'Ukraine dont nous persistons à soutenir fermement l'indépendance, la souveraineté et l'intégrité territoriale. 

La Russie doit cesser de déstabiliser délibérément l'Est de l’Ukraine, notamment par ses violations quotidiennes des droits humains et du cessez-le-feu, son agression constante contre le pays et ses institutions démocratiques. Elle doit aussi se retirer de Crimée, dont l'Assemblée ne reconnaîtra jamais l'annexion forcée et illégale.

Compte tenu de la gravité des agissements de la Russie, les gouvernements et les parlements alliés, et l'ensemble de la communauté internationale, doivent user de tous les outils diplomatiques à leur disposition pour maintenir la pression sur la Russie et manifester ouvertement leur soutien à l'Ukraine ».

Lire aussi

SEE MORE