La présidente sortante Joëlle Garriaud-Maylam fait ses adieux à l'Assemblée et Michal Szczerba prend sa suite en tant que président par intérim

02 octobre 2023

Joëlle Garriaud-Maylam (France), présidente sortante de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN, a fait ses adieux à l'Assemblée hier, alors que prenait fin son mandat de sénatrice française. Mme Garriaud-Maylam ne s'est pas représentée aux élections sénatoriales françaises du 24 septembre. 

Mme Garriaud-Maylam était membre de l'Assemblée depuis 2008. Elle a occupé plusieurs fonctions de direction au sein de la commission de la démocratie et de la sécurité, en tant que rapporteure et présidente de la sous-commission, puis de la commission, avant d'être élue vice-présidente de l'Assemblée en 2020 et présidente lors de la session annuelle de 2022 à Madrid.

En tant que présidente, Mme Garriaud-Maylam a porté la voix des parlementaires alliés à un moment critique pour la sécurité euro-atlantique.

Elle a continué à mobiliser l'Assemblée autour d’une position ferme vis-à-vis de la guerre d'agression injustifiée et illégale que mène la Russie contre l'Ukraine, et de son soutien indéfectible à la démocratie, l'indépendance, la souveraineté, l'intégrité territoriale, la légitime défense et l'autodétermination de l'Ukraine. 

« C'est avec fierté et gravité que j'ai transmis notre message de soutien indéfectible à nos amis ukrainiens lors de ma dernière visite à Kyiv et à Borodianka en février dernier », a déclaré Mme Garriaud-Maylam en faisant ses adieux à l’Assemblée, et en remerciant les membres de la confiance qu'ils lui ont accordée et de leur engagement envers l’institution.

Tout aussi important, Mme Garriaud-Maylam, a porté l’idée défendue par l'Assemblée que, outre le renforcement de la posture de dissuasion et de défense de l'OTAN, l'adaptation de l'Alliance à une nouvelle ère de concurrence stratégique ne sera complète que lorsque l'OTAN aura traduit son engagement renouvelé à l'égard des valeurs démocratiques communes en mesures concrètes

Ces messages étaient au cœur du discours qu’elle a prononcé devant les chefs d'État et de gouvernement de l'OTAN lors du sommet de Vilnius en 2023. À cette occasion, elle avait déclaré que l'adaptation en profondeur de l'OTAN est « à la mesure de l’électrochoc de l’agression russe contre l’Ukraine mais aussi ancrée, comme il se doit, dans la défense des valeurs fondamentales inscrites dans le traité de Washington : la démocratie, la liberté, l’État de droit ».

« Ce sont ces valeurs qui font de l’OTAN une alliance unique en son genre. Nos valeurs sont une force, elles nous rassemblent et inspirent ceux qui cherchent à nous rejoindre », avait-elle dit aux dirigeants des pays alliés. 

Mme Garriaud-Maylam a également soutenu sans relâche les efforts de l'Assemblée pour faire avancer la ratification parlementaire des demandes d'adhésion de la Finlande et de la Suède. Elle a également été à l’initiative de la création du prix femmes pour la paix et la sécurité de l’AP-OTAN

Au Sénat français, Mme Garriaud-Maylam était secrétaire de la commission des affaires étrangères, de la défense, et des forces armées. Elle était également vice-présidente de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes et membre du conseil d’administration de l’Institut des Hautes études de la Défense nationale (IHEDN). 

Le vice-président Michal Szczerba (Pologne) assume désormais le rôle de président par intérim de l’AP-OTAN, et ce, jusqu'à la fin du mandat de Mme Garriaud-Maylam.

« Je maintiendrai le cap, » M. Szczerba a déclaré lors de son entrée en fonction. « Mon objectif personnel est d'œuvrer pour une Assemblée plus efficace, plus puissante et plus unie. Les choses n'arrivent pas d'elles-mêmes. Il faut les faire survenir. Je m'appuierai sur l'initiative individuelle, le courage et l'engagement de nos membres. »

Membre de l'Assemblée depuis près de 15 ans, M. Szczerba est le chef adjoint de la délégation polonaise. Élu vice-président de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN en 2022, il est également rapporteur de la sous-commission sur la transition et le développement (ESCTD) de la commission de l'économie et de la sécurité. Auparavant, il a été coprésident du Conseil interparlementaire Ukraine-OTAN (UNIC) et président de l’ESCTD. Au sein du parlement polonais, il est vice-président de la commission des politiques relatives aux personnes âgées et membre de la commission des droits humains et de la justice. Il a également été membre de la commission des affaires étrangères.

Lire aussi

SEE MORE