L’AP-OTAN ouvre sa session annuelle en envoyant un message fort de solidarité envers l’Ukraine

18 novembre 2022

La session annuelle 2022 de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN) s’est ouverte aujourd’hui avec une réunion extraordinaire du Conseil interparlementaire Ukraine-OTAN (UNIC). Réunis avec six de leurs homologues ukrainiens, 35 parlementaires des pays de l’OTAN ont réitéré leur soutien indéfectible envers l’Ukraine, qui continue à subir l’agression brutale de la Russie.

En ouverture de la réunion, Michal Szczerba (Pologne), co-président de l’UNIC, a dénoncé la virulente offensive de la Russie contre l’Ukraine. « La machine de guerre russe cible les villes et détruit des infrastructures critiques partout en Ukraine. Ces tactiques terroristes entraînent chaque jour des coupures d’eau, d’électricité et de chauffage pour de nombreux Ukrainiens », a-t-il déploré. « Les Russes ont lancé une nouvelle attaque massive contre l'infrastructure énergétique de l'Ukraine. Il s'agit de la plus grande attaque depuis le début de cette guerre. Les actions menées par la Russie contre l'Ukraine constituent une escalade constante. Ces attaques visent à provoquer une crise humanitaire et à forcer Kiev à faire des concessions. L’incident qui s’est produit récemment en territoire polonais est également le résultat de cette escalade ». 

« La Russie doit, de toute urgence, cesser sa guerre inconsidérée et se retirer de l’ensemble du territoire de l’Ukraine », a instamment demandé M. Szczerba. 

Les parlementaires ukrainiens ont remercié leurs homologues pour l’assistance militaire fournie sans relâche à leur pays, laquelle fait toute la différence sur le terrain. Les participants se sont engagés à poursuivre cet effort et à le renforcer. 

« Il nous faut réaffirmer notre détermination à nous tenir fermement aux côtés de l’Ukraine, aussi longtemps qu’il le faudra pour l’emporter », a souligné le président de l’AP-OTAN, Gerald E. Connolly (États-Unis). « Ce qui se joue, c’est l’avenir des valeurs démocratiques libérales, d’un modèle qui infuse de la liberté dans l’esprit humain, à l’opposé d’un modèle basé sur la suppression absolue des libertés. Chaque jour, les Ukrainiens se battent pour leur avenir démocratique. Nous devons les soutenir ».

Les participants ont également appelé à prendre des sanctions supplémentaires et à accroître la pression exercée sur les dirigeants russes. 

« La Russie est un État terroriste », a insisté Yehor Cherniev, le chef de la délégation ukrainienne auprès de l’AP-OTAN. « J’exhorte tout un chacun à condamner sans équivoque l’agression et le terrorisme d’État exercés par la Russie contre l’Ukraine et l’ensemble du monde civilisé, qui se traduisent par des bombardements aveugles d’installations civiles et d’éléments d’infrastructures énergétiques essentielles. Les agissements de la Russie doivent être reconnus pour ce qu’ils sont : des actes de génocide envers le peuple ukrainien. Les responsables doivent être traduits en justice ».

« Le Sénat polonais, à l’instar de parlements issus d’autres États membres de l’OTAN, qualifie déjà la Russie d’État sponsor du terrorisme », a souligné M. Szczerba, invitant d’autres parlements à en faire tout autant. « Nous devons isoler davantage la Russie aux Nations Unies et dans les autres organisations internationales. »

M. Szczerba a également exhorté les gouvernements des pays membres de l’OTAN à assister la Cour pénale internationale et les autres organismes internationaux pertinents dans la réalisation d’une enquête sur les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et les éventuels actes de génocide perpétrés par la Russie. « Tous les criminels doivent être tenus responsables. Y compris les dirigeants russes. Notre Assemblée soutient déjà la création d’un tribunal spécial pour juger le crime d’agression de la Russie en Ukraine. Nous devons réaffirmer ce soutien ici à Madrid pour que ce tribunal spécial devienne réalité », a insisté M. Szczerba.

Le co-président de l’UNIC a rappelé que l’AP-OTAN soutient depuis longtemps les aspirations de l’Ukraine à intégrer l’Alliance. « Des Ukrainiens meurent sur le champ de bataille tous les jours. Ils meurent pour défendre la démocratie, la sécurité euro-atlantique et l’ordre international fondé sur des règles. Nous devons réaffirmer que l’Ukraine a toute sa place dans la famille occidentale des démocraties », a insisté M. Szczerba.

« Nous avons bien conscience que l’adhésion officielle de l’Ukraine à l’Alliance ne sera possible qu’après la fin de la guerre à grande échelle menée par la Russie contre notre pays », a relevé M. Cherniev. « Pour l’heure, nous appelons les Alliés à soutenir notre demande d’adhésion, et invitons l’Ukraine à engager les négociations pour rejoindre l’Alliance ».

Les membres de l’UNIC ont renouvelé leur engagement inébranlable pour la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières reconnues au niveau international et ont réaffirmé qu’ils se tiendraient aux côtés de l’Ukraine aussi longtemps qu’il le faudra.

« Toute négociation de paix ne sera possible qu’après le retrait complet des troupes russes d’Ukraine », a ajouté M. Cherniev.


L’UNIC a été créé en 1998 pour apporter plus de transparence à la mise en œuvre de la Charte OTAN-Ukraine et pour montrer l’intérêt et l’implication de l’Assemblée pour la coopération entre l’OTAN et l’Ukraine. Depuis, l’UNIC est devenu un forum plus large de discussion entre les membres sur des questions et des préoccupations mutuelles. L’UNIC a tenu plusieurs réunions extraordinaires depuis le début de l’invasion à grande échelle menée par la Russie. L’une d’entre elles s’est tenue à Lviv, en Ukraine, en mai 2022.

Lire aussi

SEE MORE