L'AP-OTAN pleure la disparition de son ancien vice-président et chef de la délégation lettone, Ojārs Ēriks Kalniņš

15 octobre 2021

L'ancien vice-président de l'AP-OTAN et chef de la délégation de la Lettonie, Ojārs Ēriks Kalniņš, nous a quittés ce jeudi 14 octobre 2021. 

L'Assemblée se retrouve en deuil suite à cette disparition. « Je suis attristé. Ojārs était un ami et un modèle pour beaucoup d'entre nous. Il était un atlantiste profondément engagé et il personnifiait tant ce lien transatlantique, que ce soit par son histoire personnelle d'exil, son combat historique pour que la Lettonie se libère du joug de l'occupation soviétique ou encore son engagement à construire un avenir meilleur pour son pays et son peuple au sein de l'OTAN », a déclaré le président Gerald E. Connolly (États-Unis). 

« Il nous manquera énormément. Nos pensées et nos prières vont à son épouse, à sa famille et à tous ses proches.» 

L'Assemblée est redevable à M. Kalniņš pour ses importantes contributions à ses travaux. M. Kalniņš a rejoint l'Assemblée pour la première fois en 2011 et il dirigeait la délégation lettone depuis lors. Il figurait parmi les membres éminents de la commission politique. Après en avoir assuré la présidence de 2015 à 2018, il venait tout juste d'en être élu rapporteur général il y a quelques jours seulement à l’occasion de la session annuelle de l'Assemblée à Lisbonne. Il coprésidait par ailleurs le Conseil interparlementaire Ukraine-OTAN - la plateforme de dialogue et de coopération de l'Assemblée avec la Verkhovna Rada d'Ukraine - et était membre du groupe de soutien informel de l'AP-OTAN à la plateforme pour la Crimée. À ce titre, il avait représenté l'AP-OTAN au récent sommet de celle-ci qui s’était tenu fin août. Ayant grandi sous le signe de l'occupation soviétique de la Lettonie, il était un fervent partisan des causes ukrainienne et géorgienne, et tout particulièrement un solide défenseur de la non reconnaissance continue de l'annexion illégale et forcée de la Crimée par la Russie.

M. Kalnins avait été élu vice-président de l'AP-OTAN en 2014 et a siégé au Bureau de l'Assemblée jusqu'en 2016.

Ses collègues et amis de l'Assemblée appréciaient et respectaient son approche lucide, calme et réfléchie  des défis auxquels est confrontée l'Alliance.

Ses parents ayant fui la Lettonie alors occupée par les Soviétiques, M. Kalnins a grandi à Chicago. Parallèlement à sa brillante carrière de publicitaire, Ojārs a été très actif dans diverses organisations lettonnes-américaines visant à sensibiliser à l'occupation soviétique des États baltes et à obtenir un soutien aux États-Unis pour la non-reconnaissance continue de leur annexion.

Après la chute du mur de Berlin et l'effondrement de l'Union soviétique, celui-ci a été nommé ambassadeur de Lettonie aux États-Unis, puis au Mexique de 1993 à 2000. En 2000, il faisait partie des membres fondateurs de l'Organisation transatlantique lettone (LATO) – la branche lettonne de l'Association du traité de l'Atlantique. 
M. Kalniņš a non seulement été l'un des promoteurs mais il a aussi figuré au nombre des architectes les plus actifs de l'adhésion de la Lettonie à l'OTAN en 2004. 

Il a été élu pour la première fois à la Saeima en 2010, où il était président de la commission des affaires étrangères jusqu'en 2018. 
 

Lire aussi

    No related articles