Parlementaires de l’AP-OTAN et de Géorgie échangent sur la crise politique, la sécurité régionale et l'intégration de la Géorgie dans l'OTAN

09 avril 2021

Réunis dans le cadre du Conseil interparlementaire Géorgie-OTAN (GNIC), les dirigeants de l’AP-OTAN et les membres de la délégation géorgienne ont pu échanger franchement et ouvertement leurs points de vue respectifs au sujet de la crise politique actuelle en Géorgie, des évolutions plus larges dans la région, de la coopération avec l’OTAN et l’AP-OTAN, ainsi que de la contribution active du pays à la sécurité euro-atlantique.  

Ce dialogue parlementaire entre les législateurs alliés et géorgiens intervient alors que le nouveau cycle de médiation de la semaine dernière n'a pas permis de résoudre cette crise politique prolongée. Face à cette impasse, le président de l'AP-OTAN, Gerald E. Connolly (États-Unis), a déclaré que « la situation politique en Géorgie demeure profondément inquiétante (...). Tout au long de cette crise, notre Assemblée a appelé le gouvernement géorgien à faire preuve de retenue, et l’opposition à respecter l’Etat de droit. Nous avons appelé la majorité et l'opposition à agir dans un esprit constructif et de bonne foi, dans l'intérêt d'une Géorgie stable et démocratique qui puisse poursuivre et avancer sur la voie de l'intégration euro-atlantique. »

Soulignant l'importance de l'adhésion aux valeurs démocratiques comme condition essentielle de l'adhésion à l'OTAN, le président Connolly a affirmé que l'Assemblée était toujours prête à « soutenir la Géorgie sur sa voie euro-atlantique et démocratique. »

Alors que la Russie renforce sa présence militaire en Ukraine et le long de leur frontière commune – des actions que le président de l’AP-OTAN a qualifié d’« imprudentes et irresponsables », M. Connolly a réaffirmé la condamnation par l’Assemblée de l’agression continue de la Russie à l’encontre de la Géorgie, ainsi que le « soutien indéfectible [de l’Assemblée] pour la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de la Géorgie. » 


Le Conseil interparlementaire Géorgie-OTAN, créé en 2009 comme pendant parlementaire de la Commission OTAN-Géorgie, comprend les membres de la délégation géorgienne à l’AP-OTAN, le bureau de l’Assemblée (président, vice-présents et trésorier), ainsi que les présidents des commissions. La partie géorgienne était dirigée par Irakli Beraia, président de la commission de la défense et de la sécurité du parlement géorgien. 
 

Lire aussi

SEE MORE