Solidarité avec l'Ukraine et réponses du sommet de Madrid face à la menace russe au menu de la session de printemps de l'AP-OTAN

26 mai 2022

Plus de 230 parlementaires des 30 pays de l'Alliance et de près de 20 pays et institutions partenaires se réuniront à l'occasion de la session de printemps 2022 de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN (AP-OTAN), qui débutera ce vendredi 27 mai. 

« Le 24 février, le président Poutine a initié sa guerre injustifiée, non provoquée et brutale contre l'Ukraine, brisant la paix en Europe et ébranlant les fondements mêmes de la sécurité internationale, » a déclaré le président de l'AP-OTAN, Gerald E. Connolly (États-Unis) avant la session. 

La démonstration d'un indéfectible et inébranlable soutien à l'Ukraine figure donc en tête de l'ordre du jour de la réunion, qui se tiendra à Vilnius (Lituanie) du 27 au 30 mai. « Nous discuterons également des mesures supplémentaires que peuvent prendre nos parlements pour aider l'Ukraine dès à présent et à plus long terme, » a souligné le président Connolly. 

La séance plénière de l'Assemblée examinera, lundi 30 mai, la déclaration en soutien à l’Ukraine, rédigée par Michal Szczerba (Pologne), coprésident du conseil interparlementaire Ukraine-OTAN

Cette session a lieu un mois avant le sommet de l'OTAN, qui se tiendra à Madrid et devrait s’accompagner de grandes transformations. 

« La guerre de la Russie renforce la conviction de notre Assemblée : le nouveau concept stratégique, que les dirigeants des pays alliés adopteront à Madrid en juin, doit s’ancrer dans un engagement durable envers les valeurs démocratiques communes, fondamentales et immuables de l'OTAN, » a souligné M. Connolly, membre du Congrès américain, qui s’exprimera également en séance plénière, lundi. « L'OTAN doit placer ces valeurs au cœur de sa réponse aux défis d'aujourd'hui, notamment en créant un centre OTAN pour la résilience démocratique. » 

Les législateurs alliés débattront également de la manière dont l'OTAN doit s'adapter pour continuer à dissuader toute menace contre ses membres et à défendre chaque recoin de son territoire.  

« La guerre russe n’a pas affaibli mais renforcé l'unité des Alliés, a noté le président. L'engagement à défendre chaque centimètre carré du territoire de l'OTAN et à faire front commun, en vertu de l'article 5, est inébranlable. Mais nous devons refonder notre posture de dissuasion et de défense pour répondre à la menace russe sur le long terme ». Les législateurs exposeront leur point de vue dans une déclaration sur le thème de la lutte contre la menace russe, qui sera présentée par le président lundi. 

La session devait se tenir à Kiev mais a dû être déplacée à Vilnius après le déclenchement de la guerre par la Russie. Néanmoins, les membres s'entretiendront avec la délégation de la Verkhovna Rada auprès de l'AP-OTAN et avec des intervenants ukrainiens de haut niveau, notamment Olha Stefanishyna, vice-première ministre ukrainienne.  

La séance plénière comprendra des allocutions du président lituanien, de la présidente du parlement lituanien, du secrétaire général délégué de l'OTAN et des présidents des parlements finlandais et suédois, qui aborderont la question de la candidature de leur pays à l’adhésion à l'OTAN. 

Si l'accent sera certainement mis sur l'Ukraine et la Russie, les cinq commissions de l'Assemblée examineront les avant-projets de rapport des commissions traitant d'autres menaces et défis pour la sécurité euro-atlantique. Les principaux thèmes abordés sont les suivants : 

  • les enseignements de l'engagement de l'OTAN en Afghanistan  
  • les partenariats de l'OTAN et l'avenir de la politique de la porte ouverte  
  • les défis pour la stabilité dans les Balkans occidentaux, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord  
  • l'importance stratégique croissante de l'Asie et de la région indo-pacifique  
  • la menace persistante du terrorisme  
  • l’importance du rôle et de la contribution des femmes à la paix et à la sécurité  
  • les efforts de résilience des Alliés  
  • la cybersécurité et la défense  
  • les conséquences du changement climatique sur la sécurité  
  • les enjeux stratégiques et économiques de la lutte contre la corruption  
  • les guerres de demain 

L'Assemblée parlementaire de l'OTAN est un forum unique, qui permet aux parlementaires de l'Alliance atlantique de débattre des décisions relatives à la sécurité de l'Alliance et d'influer sur celles-ci. Si elle est indépendante de l'OTAN, l'Assemblée constitue un lien essentiel entre l'OTAN et les parlements ainsi que les citoyens des pays de l'OTAN. Elle assure une plus grande transparence des politiques otaniennes et favorise une meilleure compréhension des objectifs et missions de l'Alliance chez les législateurs et les citoyens de l'Alliance. 

Questions de presse : [email protected]