Le président informe le Bureau de l'AP-OTAN sur les derniers développements politiques aux États-Unis suite à la prise d’assaut du Capitole

11 janvier 2021

Convoqué par le président de l’Assemblée Gerald E. Connolly (États-Unis), le Bureau de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN s'est réuni par visioconférence pour la première fois en 2021 ce lundi. Le président tenait à informer ses homologues parlementaires sur les derniers développements à la suite de l’assaut du 6 janvier sur le bâtiment du Capitole et de la certification de l’élection de Joseph R. Biden par le Congrès en tant que 46e président des États-Unis. 

Gerald E. Connolly participait à la session conjointe du 6 janvier lorsqu’une horde de manifestants a réussi à franchir la sécurité et à prendre d'assaut le bâtiment. Tout comme les autres membres du Congrès, il a été, dans un premier temps, évacué de l’amphithéâtre, avant de pouvoir le réintégrer plus tard dans la nuit pour pouvoir achever le processus de certification des résultats de l'élection présidentielle américaine. Le président a fermement condamné cette effroyable attaque comme une « tentative de coup d'État » et un acte de « terrorisme intérieur ».  

S'adressant aux membres du Bureau au moment même où le Congrès devait prendre de nouvelles mesures suite à ces événements, M. Connolly a regretté que « cette attaque contre le berceau de la démocratie américaine ait porté un préjudice durable à notre réputation et ait sapé notre autorité morale pour défendre la liberté et la démocratie à l'étranger ». Il a souligné que la réparation des dommages occasionnés représentera une priorité urgente pour le prochain Congrès et la prochaine administration américaine. 

Le président Connolly a fait du renforcement de l'engagement en faveur des valeurs démocratiques de l'Alliance l’une des priorités absolues de sa présidence depuis son élection à la tête de l'institution en novembre dernier et s'est engagé à œuvrer main dans la main avec la prochaine administration américaine à cet égard.  

En particulier, celui-ci avait déjà préconisé la création au sein de l'OTAN d'un centre d'excellence sur la résilience démocratique pour aider les pays membres et partenaires à renforcer leurs institutions démocratiques. « Nous avons pu constater mercredi dernier à quel point nous en aurions besoin », a souligné le président Connolly. Cette proposition a, par ailleurs, été reprise dans le rapport consacré à l’OTAN à l’horizon 2030 et présenté au secrétaire général de l'OTAN par un groupe d’experts, suite à un processus au sein duquel l'AP OTAN s'est activement engagée.  


Le Bureau de l'AP-OTAN est composé du président, des vice-présidents et du trésorier. La secrétaire générale, le chef de la délégation des États-Unis et les membres du Bureau sortant participent également à ces réunions. 

 

Lire aussi

SEE MORE