BILAN DE LA SESSION

L’Assemblée parlementaire de l’OTAN a clôturé sa session annuelle, tenue à Madrid du 18 au 21 novembre 2022. Cette dernière a rassemblé quelque 300 parlementaires issus des 30 États membres de l’Alliance, mais aussi de pays partenaires et d’autres instances parlementaires.
 


La session a permis d’appuyer la prise de position ferme de l’Assemblée concernant la guerre injustifiée et brutale menée par la Russie contre l’Ukraine en l’absence de toute provocation. Elle a également témoigné du soutien indéfectible de l’Assemblée vis-à-vis de l’Ukraine, de son régime démocratique, de son indépendance, de sa souveraineté et de son intégrité territoriale.

L’Assemblée s’est aussi montrée fermement déterminée à dissuader toute menace exercée sur les membres de l’Alliance et à défendre chaque centimètre carré du territoire de l’OTAN.

Au cours de la session annuelle, les cinq commissions de l’Assemblée ont débattu et adopté 16 projets de rapport.

Le lundi 21 novembre, en séance plénière, l’Assemblée a également adopté six textes de résolutions formulant des recommandations politiques clés. Celles-ci visent non seulement à garantir que l’Alliance reste adaptée à sa mission, mais elles exhortent également les membres de l’OTAN à mettre en œuvre les engagements pris en matière de défense lors du sommet de l’OTAN de juin 2022, à apporter une réponse aux conséquences économiques de la guerre menée par la Russie, et à traiter de façon prioritaire les défis posés en matière de cybersécurité, d’impact du changement climatique et de corruption.

Le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, la présidente du Congrès des députés, Meritxell Batet, ainsi que le président du Sénat, Ander Gil, sont intervenus de façon notable au cours de la séance plénière.

C’est la sénatrice française, Joëlle Garriaud-Maylam, qui a été élue présidente de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN pour un mandat d’un an renouvelable, succédant ainsi au membre du Congrès des États‑Unis, Gerald E. Connolly. (Re)voir son discours :
 


Dans son allocution, M. Connolly a souligné que la guerre menée par la Russie en Ukraine n’avait fait qu’accentuer l’urgence de l’appel répété lancé par l’Assemblée à l’OTAN ces dernières années quant à la création d’un centre pour la résilience démocratique en son siège.

L’AP-OTAN a également récompensé Olha Stefanishyna, vice-première ministre ukrainienne chargée de l'intégration européenne et euro-atlantique, en lui remettant officiellement le deuxième Prix annuel Femmes pour la paix et la sécurité.
 
Vous avez raté la séance plénière ? Vous pouvez la revoir ici.

Informations sur la Session

Voir plus

Programme & kit d'outils pour les médias sociaux

Voir plus

Accréditation de la presse

Voir plus

Intervenants

Voir plus

Documents

Voir plus

Actualité

Voir plus

Diffusion en direct

Voir plus

Galerie Photo

Voir plus