Le président de l'AP-OTAN appelle à un retour urgent au cessez-le-feu à la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

15 juillet 2020

S’exprimant sur les affrontements militaires en cours entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan sur leur frontière commune, le président de l'AP-OTAN Attila Mesterhazy (HU) a exhorté les deux parties à désamorcer d'urgence les tensions, à revenir au plein respect du cessez-le-feu et à s'engager à nouveau à résoudre leurs différends par des moyens pacifiques.

"L'Arménie et l'Azerbaïdjan sont deux précieux partenaires de l'OTAN et de l'AP-OTAN. Qu'ils s'engagent dans le type de confrontation armée que nous avons vu ces derniers jours est donc profondément préoccupant. Notre large famille euro-atlantique est soucieuse de promouvoir des relations de bon voisinage et attachée à une résolution de tout différend par des moyens pacifiques. Je demande donc instamment aux deux pays de désamorcer d'urgence la situation à leur frontière commune, de s'engager à nouveau en faveur d’un cessez-le-feu, de s'abstenir de toute rhétorique agressive et provocatrice et de renouer le dialogue sous les auspices des coprésidents du groupe de Minsk. Les peuples arménien et azerbaïdjanais n'ont pas besoin de plus de souffrance à un moment où eux-mêmes, comme tous nos pays, continuent à lutter contre les profondes répercussions sanitaires, économiques et sociales de la pandémie de Covid-19".

Les parlements d'Arménie et d'Azerbaïdjan sont membres associés de l'AP-OTAN depuis 2002. À ce titre, leurs délégations participent à un large éventail d'activités de l'AP-OTAN, et les deux pays ont accueilli de nombreuses visites et séminaires de l'AP-OTAN au fil des ans.