Déclaration du président de l’AP-OTAN sur l'évolution de la situation dans le Haut-Karabakh

10 décembre 2020

Attila Mesterhazy, président de l’AP-OTAN, a fait la déclaration suivante à la suite de l’annonce de l’accord de cessez-le-feu dans la zone de conflit du Haut-Karabakh :  

« L’annonce de la fin des hostilités dans la zone de conflit du Haut-Karabakh est une nouvelle encourageante. Les violents combats qui ont frappé la région au cours des dernières semaines ont fait payer un lourd tribut aux populations locales. De nombreux innocents ont été tués, des foyers détruits et des dégâts matériels et humains sont à déplorer. Je l’avais dit au début de cette crise, seule la diplomatie amènera la paix. Il est temps de désamorcer les tensions, d’adopter un discours et un comportement responsable. J’exhorte mes collègues parlementaires arménien et azerbaïdjanais à jouer un rôle actif en ce sens. La région a besoin d’une solution sur le long terme, facilitée par le groupe de Minsk, afin d’apporter une paix et une stabilité durable pour l’ensemble de sa population. » 

Ni l’OTAN ni l’AP-OTAN n’ont un rôle à jouer dans la résolution du conflit dans le Haut-Karabakh. Néanmoins, l’Assemblée suit la situation dans la région et l’a régulièrement commentée. Les parlements de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan sont membres associés de l’AP-OTAN depuis 2002. Leurs délégations participent ainsi à un large éventail d’activités de l’AP-OTAN et les deux pays ont accueilli de nombreuses visites et séminaires de l’AP-OTAN au cours de ces dernières années.  

Lire aussi

SEE MORE