Haut-Karabakh : Le président de l'AP-OTAN appelle à une cessation immédiate des hostilités

28 septembre 2020

Le président de l'AP-OTAN, Attila Mesterhazy (Hongrie) a publié le 27 septembre 2020, la déclaration suivante sur le caractère alarmant de la reprise des hostilités militaires le long de la ligne de contact dans la zone de conflit du Haut-Karabakh : 

« Je suis sérieusement préoccupé par les actions militaires à grande échelle le long de la ligne de contact dans la zone de conflit du Haut-Karabakh et j’appelle à une cessation immédiate des hostilités, un retour urgent au cessez-le-feu et une désescalade. Je déplore la mort insensée de militaires et de civils et les souffrances humaines dont nous avons été témoins hier. Le conflit du Haut-Karabakh ne peut être résolu par la voie militaire. Seules des négociations pacifiques permettront d'aboutir à une solution durable. Je demande instamment à toutes les parties de reprendre  les négociations et le dialogue sur le Haut-Karabakh dans les plus brefs délais sous les auspices des coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE et ce, sans conditions préalables.  

Si l'OTAN n'a aucun rôle à jouer dans la résolution de ce conflit, l'Arménie et l'Azerbaïdjan sont tous deux des partenaires estimés de l'OTAN et de l'AP-OTAN. Le type de confrontation armée et de rhétorique agressive que nous avons vu s’accumuler ces derniers mois n'a toutefois pas sa place au sein d’une communauté euro-atlantique attachée aux relations de bon voisinage et à la résolution des différends par des moyens pacifiques ». 

Les parlements d'Arménie et d'Azerbaïdjan sont membres associés de l'AP-OTAN depuis 2002. À ce titre, leurs délégations participent à un large éventail d'activités de l'Assemblée et ces deux pays ont accueilli de nombreuses visites et séminaires de l'AP-OTAN au fil des ans. 
 

Lire aussi

SEE MORE