Le président de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN appelle à une désescalade dans le nord du Kosovo

27 septembre 2021

Le président de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN, Gerald E. Connolly (États-Unis), a fait la déclaration suivante concernant la situation dans le nord du Kosovo :


« J'ai suivi avec grande inquiétude les événements récents dans le nord du Kosovo. J'appelle Belgrade et Pristina à une désescalade de la situation et ce, sans délai. Les unités de police spéciales récemment déployées doivent être retirées et les barricades qui ont été érigées doivent être enlevées. J'encourage tous les acteurs sur le terrain à agir de manière responsable, à faire preuve de la plus grande retenue et à s'abstenir de toute violence. La sécurité et la liberté de mouvement pour tous doivent être garanties.


Les déclarations et les actions provocatrices ne font que nuire aux intérêts de toutes les communautés. Au contraire, un retour au dialogue est nécessaire afin de promouvoir la sécurité des communautés locales et la stabilité du Kosovo, de la Serbie et de la région au sens large. J'appelle mes collègues de l'Assemblée nationale de Serbie et de l'Assemblée du Kosovo à jouer leur rôle pour contribuer à désamorcer cette situation dangereuse.


J'exhorte également les dirigeants de Belgrade et de Pristina à s'engager une nouvelle fois dans des négociations franches, constructives et pacifiques dans le cadre parrainé par l'Union européenne. De tels échanges sont essentiels pour désamorcer les tensions actuelles, aborder les différences et convenir d'une voie durable, et mutuellement bénéfique, pour l'avenir.


Je suis reconnaissant envers les hommes et les femmes de la Force de paix au Kosovo (KFOR) de l'OTAN, qui continuent à assurer un environnement sûr et sécurisé et la liberté de mouvement pour tous les habitants du Kosovo. La KFOR a gagné la confiance de toutes les parties et joue un rôle essentiel pour maintenir la stabilité au Kosovo et dans la région plus large des Balkans occidentaux. »


L'Assemblée parlementaire de l'OTAN soutient de longue date, et continuera de le faire, le dialogue entre Pristina et Belgrade. L'Assemblée nationale de Serbie a obtenu le statut de membre associé en 2007, après avoir été une délégation d'observateurs parlementaires depuis 2002. L'Assemblée du Kosovo est une délégation d'observateurs parlementaires depuis 2014. À ce titre, les deux délégations participent à diverses activités de l'AP-OTAN et au fil des années, elles ont fréquemment accueilli des visites et des séminaires.
 

Lire aussi

SEE MORE