Déclaration du président de l'AP-OTAN sur le réexamen du dispositif de forces du commandement militaire américain en Europe

30 juillet 2020

« Hier, le secrétaire américain à la défense, Mark Esper, a annoncé des plans de repositionnement d'une partie des forces américaines actuellement basées en Allemagne. Il s'agit bien sûr d'une décision nationale souveraine, et je me félicite que les Alliés aient été consultés au préalable de cette annonce. Les dirigeants de la délégation américaine à l'AP-OTAN ont exprimé leurs craintes quant au signal qu'un redéploiement des troupes américaines hors d'Allemagne pourrait envoyer tant aux adversaires des États-Unis qu’à leurs alliés, et ont usé de leur influence dans le cadre de la discussion de la loi d'autorisation de la défense nationale (NDAA) pour 2021, afin de garantir que l'engagement des États Unis envers l'OTAN et la sécurité européenne reste sans équivoque. Ils ont également informé le Bureau de l'AP-OTAN, réuni le 22 juin dernier, des derniers développements. Appuyés par d'autres membres de la délégation américaine, ainsi que par la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, ils ont réitéré à maintes reprises, à l’adresse de leurs homologues européens et canadiens de l'AP-OTAN, le soutien indéfectible du Congrès à l'Alliance. La NDAA – qui a franchi une nouvelle étape du processus législatif dans les deux chambres du Congrès américain il y a quelques jours à peine - assure le maintien d'un leadership fort des États-Unis au sein de l'OTAN et en Europe, notamment par le biais de l'Initiative européenne de dissuasion. Pour leur part, les membres européens de l'AP-OTAN ont défendu avec ferveur les investissements de défense et un partage plus équitable des charges, conformément à l’engagement en matière d'investissements de défense pris à l’OTAN. 

Je suis réconforté par la réaffirmation par le secrétaire d'État Mark Esper que le repositionnement proposé vise à relever le niveau de dissuasion envers la Russie, à renforcer l'OTAN et à rassurer les Alliés, et qu'aucune mesure ne sera prise sans une concertation continue avec le Congrès ni sans consultation avec les Alliés. Je me félicite également du fait que près de la moitié des troupes redéployées hors d'Allemagne resteront en Europe et que d’autres forces participeront à des déploiements par rotation en Europe. Au vu des défis exceptionnels qui caractérisent le monde d'aujourd'hui, l'engagement unique de l'Europe et de l'Amérique du Nord pour la défense de l'autre reste absolument fondamental pour la protection de nos citoyens sur une rive comme sur l’autre de l'Atlantique ». 


 

Lire aussi

SEE MORE