Le président de l'AP-OTAN condamne l’atterrissage forcé d'un vol commercial et la détention d'un journaliste au Bélarus

24 mai 2021

Le président de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN, Gerald E. Connolly (États-Unis), a publié la déclaration suivante pour condamner les actions inconsidérées des autorités bélarussiennes, qui ont forcé ce week-end un vol civil à atterrir à Minsk aux fins de procéder à l’arrestation du journaliste Roman Protassevitch. 

« Le détournement et l'atterrissage d'un avion de ligne circulant entre deux États membres de l'OTAN – sous contrainte militaire et en invoquant des prétextes obscurs – ainsi que l’arrestation du journaliste Roman Protassevitch sont choquants et irresponsables.  

Je condamne les agissements du régime bélarussien avec la plus grande fermeté et demande une enquête internationale urgente pour identifier les responsables de cet acte de piraterie et de terrorisme d'État qui a mis en grave danger la vie de 170 personnes, dont des citoyens d'au moins 10 nations alliées.

Le régime de Minsk et tous les auteurs de ces actes doivent répondre de leurs actes, notamment par le biais de sanctions appropriées.  J'appelle également les Alliés à inscrire cette question à l’ordre du jour du Conseil de l'Atlantique Nord dans les plus brefs délais.

M. Protassevitch doit être libéré sur-le-champ et bénéficier d’un libre passage. Cette arrestation démontre encore une fois que le régime de Loukachenko cherche à préserver sa dictature impitoyable à n’importe quel prix. La population du Belarus mérite d’être en mesure de choisir son propre avenir politique, sans craintes de répression ou de violence.  

Les actes éhontés commis hier par le régime illégitime de Loukachenko prouvent encore une fois et de manière limpide que les démocraties d'Europe et d'Amérique du Nord doivent faire bloc contre les autocraties et continuer à défendre un ordre international fondé sur la démocratie, les droits humains et l'état de droit. » 


Le Parlement du Bélarus avait obtenu le statut de membre associé de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN en 1992. Ce statut est toiutefois suspendu depuis 1997.

Lire aussi

SEE MORE